Accueil
A propos de nous
Calendrier
Musée Virtuel TerroT
Les avant et après
Album Photos
Cartes postales/affiches TerroT
Forum TerroT & MD
Les Manifestations
Notices d'entretien
Catalogues
Documentation
Dossier Restauration
Liens Utiles
Contactez-Nous
Plan du site
Livre d'or TerroT

 

 

Une "belle" peinture n'est pas le fruit du hasard…
 

 

Avertissement : Je ne suis pas un peintre professionnel mais ma technique aura l'avantage de ne pas vous embarquer dans un processus compliqué qui demande du matériel de professionnel... Mon objectif est donc de vous montrer comment préparer une pièce à peindre. Cet exercice est à la porté de tout le monde... et de presque toutes les bourses.

 

On ne le dira jamais assez : La préparation du support à peindre c’est 80 % du boulot... donc la bonne préparation du support à peindre est primordiale... C’est un travail assez long et assez délicat puisqu'il conditionne une bonne qualité de finition de la pièce à peindre. C’est aussi assez rébarbatif... mais indispensable pour une qualité de peinture finale irréprochable...

 

Alors, si vous êtes prêt à passer beaucoup de temps, en ayant parfois l'impression de faire du "sur place", je vais vous faire partager mon expérience en matière de peinture sur ma Ténor 125 TerroT.

 

Comment faire l'apprêtage d’une pièce avant de peindre ?

Bien sûr vous pourrez apporter votre pierre à l'édifice et soumettre vos trucs et astuces ainsi que vos remarques, je ne m'en offusquerai pas le moins du monde, sachant qu'on en apprend tous les jours... rendez vous sur le forum.

 

Assez bavardé et au boulot... la preuve en image, le Poids des Mots et le choc des photos : Je suis, en effet, parti de cette pièce qui me manquait pour ma ténor :

 


 

 

Pour arriver à ce résultat... Ok, il y a du boulot de préparation. C'est justement ce que nous allons voir. Je ne parle pas de la voiture, mais du garde-boue... nous sommes d'accords...

 

 

 

 

 

La pièce à peindre nécessitait, un peu plus, que de la préparation de la carrosserie mais comme on dit « Qui peut le plus, peut le moins »… et là, vous pourrez faire le plus…  Tout d'abord, le matériel que j'utilise :

 




 

 

Tout d’abord, la meule qui est monté sur la « Meuleuse », acheté dans un magasin de fourniture auto. De mémoire, c'est 3M qui fait ça. Pour la suite :

 


 

 

 

Un lot de papier de verre qui va du « sec grain 180 », au papier à « l'eau de 180, 320, 600,800 et 1000 ». Des p’tits trous, Des p’tits trous, toujours des p’tits trous ... Que fait on avec ? Il faut les reboucher… ok… Mais, comment direz vous ???

 

 


Matériels utilisés :

 

J'utilise, pour ma part, trois spatules de dimensions différentes en fonction de la surface à traiter et une plaque de verre assez épaisse pour préparer le mélange pâte/durcisseur.


Matériaux utilisés :

 

Commencer par boucher les trous avec du mastic spécial, à base d'alu très solide et "ponçable" comme ci-dessous. Utiliser le mastic classique, pour les finitions après passage de l'apprêt garnissant .

 



 


Après avoir passé l'apprêt garnissant, on s'aperçoit que la surface n'est pas uniformément plane. Je repère donc les irrégularités : un cercle pour les creux, une croix pour les bosses :

 

 



Et là, il va falloir poncer la belle coulure d'apprêt...

 




 

Les petits trous : Ne pas hésiter à procéder par petites quantités de pâte car elle durcit assez vite et le temps de mise en oeuvre est au plus de 3 ou 4 minutes, donc pas la peine de gaspiller.


Vous pouvez voir que j'applique le principe surtout si les retouches sont nombreuses et de faibles étendues comme c'est le cas : en bas la pâte, au dessous le point blanc, c'est le durcisseur : proportion 2 % environ, avec l'habitude on arrive à doser à vue d'oeil...

 


 


Le ponçage :


On met ensuite la main à la pâte, enfin à l'eau plutôt...en tenant le papier , grain 1000 ,bien coincé entre les doigts et en faisant des mouvements réguliers concentriques, sans pression exagérée, en mouillant le papier régulièrement pour le débarrasser de sa matière...


 

 

Un coup d'éponge permet de constater le résultat du ponçage :




Cela donne le résultat suivant, vous apercevez la première sous couche d'apprêt garnissant qui était plus claire que la seconde, c'est pas grave, tant que le métal n'apparaît pas...

 

 

 

 


A ce stade, je continue le ponçage du mastic sur le garde boue avec du papier 1000 à l'eau, méticuleusement sur chaque point et j'en profite pour traiter le garde boue dans sa totalité


 


Et voilà le résultat final, le garde boue arrière est prêt pour la peinture finale que je ferai dans quelques temps, mais ça c'est une autre histoire...


 

 

 

Images et textes: Jean Marc (Jembe) - Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

 

 

Si vous aussi, vous souhaitez participer à la création de ces dossiers, n'hésitez pas a nous écrire.

 

 

 

 

 

Voltar          Retour          Back

 

 

 

 

 

 

 


Accueil | A propos de nous | Calendrier | Musée Virtuel TerroT | Les avant et après | Album Photos | Cartes postales/affiches TerroT | Forum TerroT & MD | Les Manifestations | Notices d'entretien | Catalogues | Documentation | Dossier Restauration | Liens Utiles | Contactez-Nous | Plan du site | Livre d'or TerroT

Site TERROT & MAGNAT-DEBON - Motos Anciennes - France

Conditions d'utilisation du site - © 2004 TerroT & Magnat-Debon Motos Anciennes - Tous droits réservés, la reproduction, même partielle, du matériel présenté sur ce site est interdite.
Pour toute question, problème ou "bug" concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à
MySiteOuaib.

Dernière mise à jour le : 15/05/16