Triumph Tiger 800 XRT : Un trail confortable et polyvalent

Pionnière du monde des deux-roues anglais, Triumph excelle dans le type adventure bike. Le Tiger 800 XRT figure parmi les fiers représentants de la catégorie trail. Cet article revient sur l’essai de ce millésime 2018 au comportement félin. Accrochez-vous bien, ça va griffer un peu.

Le Tiger 800 XRT n’est pas pour tout le monde

Bien qu’il reste en dessous de la barre symbolique des 1000 cm3, la Triumph Tiger 800 XRT est une moto à prendre au sérieux. C’est une vraie bête de piste avec ses trois cylindres aussi performants que sur les Speed Triple RS. Réactif, ce trail se tient prêt à bondir dès le moindre coup de gaz. En dépit des 810 mm de hauteur de selle et des 1530 mm d’empattement, ce véhicule est loin d’être pour un débutant.

Une chute sur un XRT 800 de 202 kg à sec peut détruire une épaule ou casser un bras. Le guidon et la position assise avec le dos bien droit ne signifient aucunement qu’il faut perdre la concentration. Cette belle Anglaise rompt complèment avec les furetant modèles monocylindres des années 90. Les freins Brembo et l’écran TFT couleur hérité de la sportive 765 Street Triple montre bien ses instincts de prédateur. En tout cas, son bloc 800cc à 12 soupapes lui permet théoriquement d’atteindre les 200 km/h sur une ligne droite.

Une Triumph avec juste ce qu’il faut de puissance

Développant 95 chevaux, le XRT offre la puissance idéale pour les sorties off-road. À 8000 tours, ce trail propose jusqu’à 81 nm sur sa roue arrière 150-70/17. Cela dit, pour que ce soit réellement une moto de voyage, il faudra ajouter un shifter, l’assistance pour passer les vitesses. Quoi qu’il en soit, les 6 rapports secondaires par chaîne sont amplement suffisants pour une petite remontée d’adrénaline.

Cette moto ferait un excellent véhicule de tous les jours avec sa consommation moyenne de 4,7 litres. Cet appétit de mannequin baisse encore sur une route nationale ou une piste départementale. Pour ceux qui se préparent à traverser le Sahara, il vaut mieux prendre une Triumph 1200cc. En attendant, le XRT a le même tableau de bord que la gamme Racing Speed Triple RS. C’est une bonne chose puisque le pilote ne se perdra pas dans de fastidieux réglages.

Signature lumineuse et confort de conduite

Les feux LED confèrent à cette moto le regard perçant d’un tigre. Cette proue inspirée du plus grand félin au monde a une gueule de prédateur prêt à avaler des kilomètres. Sa signature lumineuse est exactement la même que celle du 1200cc, l’aîné de la gamme d’aventuriers de la marque anglaise. Les phares directionnels font vraiment plaisir lors d’une sortie crépusculaire.

À première vue, cette XRT semble être haut perchée, mais elle convient parfaitement pour un homme de taille moyenne. Elle ne demande pas avoir 1,80 pour avoir les deux pieds à plat. La selle un peu ferme correspond pour les petits trajets de moins de 3 h. Pour ce qui est de la tenue de route, il n’y a rien à signaler. Le freinage est correct pour un trois-cylindres middle size, même si un peu plus de mordant aurait été plus fun.

Verdict après l’essai de cette moto

Triumph est aux deux-roues ce que Land-Rover est aux 4×4. Le XRT 800 confirme ce statut de leader des motos Made in England. La conduite reste confortable, sans plus. Ce qui en fait un daily « normal ». Les 4,7 litres tous les 100 bornes entrent dans la moyenne pour un 800cm3 à enfourcher tous les jours. D’ailleurs, les 8,1 mkg de couple ne permettent pas tellement d’affronter de vrais trajets d’aventure. Il faut monter dans les tours et les rapports pour ressentir toute la puissance de ses 3 cylindres. Un peu plus de caractère ferait honneur au plus grand des félins.

Terrot.org est un média 100% indépendant, soutenez notre travail et suivez-nous sur Google Actualités :