Accueil
A propos de nous
Calendrier
Musée Virtuel TerroT
Les avant et après
Album Photos
Cartes postales/affiches TerroT
Forum TerroT & MD
Les Manifestations
Notices d'entretien
Catalogues
Documentation
Dossier Restauration
Liens Utiles
Contactez-Nous
Plan du site
Livre d'or TerroT

 

Le rayonnage des roues

(Auteur : Mickie)

 

 Si certains véhicules s’appellent : 2 roues, c’est qu’il y a une raison. Pour partir de ça :

 

et arriver à ça :

 

Il faut une microbilleuse, un peintre et 2 jantes neuves. J’en oublie volontairement…

 

Comment rayonner une roue ? Affaire de logique. Essayons d’abord de comprendre comment ‘’marche’’ une roue à rayons. Une roue est toujours montée avec un multiple de 4 rayons. Prenez une roue et observez 4 rayons qui se suivent : Un part vers l’avant gauche, un vers l’avant droit, un vers l’arrière gauche, un vers l’arrière droit, pas nécessairement dans cet ordre. Cependant, l’orientation des trous dans la jante conditionne cet ordre, et il sera plus facile de remplacer une jante par une autre du même type. Selon le type du moyeu, il est possible ou pas de modifier l’ordre des rayons. Selon comme l’on tend ou détend un rayon ou un autre (ou plusieurs), on va déplacer la jante par rapport au moyeu, vers le haut ou le bas, la droite ou la gauche. Mais faisons simple pour l’instant, je vais supposer que vous voulez remplacer une jante défraîchie par la même, mais neuve, comme sur les photos. Pour obtenir ce produit fini,comment faire ? 

 

Avec des moyeux alu, on microbille ou on polit, en l’occurrence, cette NSU étant une ancienne militaire, peu de chromes et alus microbillés : c’est le proprio qui décide.

 

Retour du microbillage, et remplacement de tous les joints et roulements, reconditionnement des roues :

 

Autre vue, afin de mieux apprécier l’état des pièces après nettoyage ( les rayons avaient été peints en noir au pinceau)

 

Pour commencer, on place les écrous de rayons dans un verre, et on les huile : leur filetage ne rouillera pas plus tard ! On essuiera l’excédent d’huile après montage. On forme les rayons extérieurs si nécessaire : la forme de ce moyeu implique de tordre légèrement les rayons pour qu’ils tombent au centre de la jante sans effort. Démonstration :

 

La moitié des rayons étant extérieure au  moyeu, j’en plie 18, car il s’agit d’un moyeu 36 rayons. J’utilise le moyeu pour tous les plier pareil :

 

…et je les ressors car le moment de les placer n’est pas encore venu. Pour l’instant, on place les 9 premiers rayons intérieurs, non pliés :

 

Et on place les rayons dans la jante (écrous vissés de 2 ou 3 tours) en orientant correctement le rayon dans le trou :un rayon tous les 2 trous dans le moyeu, un rayon tous les 4 trous sur la jante. (Ce moyeu comporte des trous supplémentaires, n’en tenez pas compte.) Et on obtient ceci :

 

Observez bien l’orientation des rayons dans la jante ! Si vous vous plantez maintenant, il faudra tout dérayonner plus tard ! La tête de l’écrou de rayon et le trou de la jante doivent être alignés, sur la photo, vers le haut et l’arrière. Désolé, la photo est floue, mais on voit l’orientation de l’écrou.

 

Important : Si vous n’avez pas compris ce qui précède, relisez, observez une roue assemblée, mais n’allez pas plus loin avant d’avoir assimilé cette première phase, vous ne pourrez pas aller plus loin avant ! OK ? Alors on passe à l’étape suivante : on retourne la roue et on place les rayons intérieurs (droits) , mais qui partent en sens opposé : Un petit dessin (ou une photo) vaut mieux qu’un grand discours :

 

Pour savoir de quel trou va partir le premier rayon, placez le rayon dans le bon trou de la jante, en choisissant son orientation comme je l’ai montré, et voyez dans quel trou du moyeu il va aller. Pas de panique, c’est facile : voyez sur la photo du haut comme le premier rayon tombe bien ! Donc, on place les autres, et on obtient ça :

 

A ce moment, j’ai l’habitude de rapprocher les rayons jusqu’à ce que le filetage du rayon soit caché par l’écrou, tous pareils (ça n’est pas précis au dixième de mm non plus !). Si les rayons sont libres, resserrez-les régulièrement à la main, d’abord un côté, puis l’autre. Je veux dire par là : Ne serrez pas un écrou à fond, puis son voisin. Donnez un tour à chaque rayon du dessus, retournez la roue et recommencez de l’autre côté, le but du jeu est que les rayons ne « branlent » pas quand vous bougez la roue. Le serrage avec les doigts suffit amplement…pour l’instant. Le plus gros est fait, la roue commence à prendre forme : tous les rayons intérieurs sont placés. On place maintenant 9 rayons extérieurs sur le moyeu, dans les trous restants, voir photo :

 

C’est maintenant que vous savez si vous vous êtes planté : Si tout va bien, le troisième set de rayons trouve sa place dans les trous de la jante qui sont bien alignés, comme sur la photo ci-dessus. Si les rayons ne sont pas alignés aux trous, soit la jante ne convient pas, soit plus fréquemment vous vous êtes plantés avant, il faut dérayonner et recommencer ! Si tout va bien, on retourne la roue :

 

Et on fait pareil de ce côté :

 

Et qu’apparaît-il devant nos yeux ébahis ? Une jolie roue toute neuve qui brille !

 

Et de l’autre côté aussi ! Et, si les rayons ont tous la même taille, on la fait tourner et…

 

On s’aperçoit qu’elle est presque ronde ! Il reste à vérifier le déport, à comparer avec celui relevé au démontage : Roue posée à plat comme sur la photo, on mesure la distance entre le centre de la jante et l’établi. Si le relevé n’a pas été fait, ou si la jante était en 8 ou absente, on monte la roue dans la fourche ou le cadre au grand complet : flasque de frein, entretoises et rondelles, entraîneur de compteur, tendeurs de chaîne, etc, et on mesure l’espace entre la jante et les bras de fourche (des 2 côtés) pour s’assurer du bon centrage. La roue est finie de rayonner, il reste à la dévoiler si besoin. Mais auparavant (chinois), une petite note technique…

 

  LES JANTES, C’EST QUOI Y EN A T’ÊTRE ?

 On désigne une jante (a rayons) par son nombre de trous, sa largeur en pouces et centièmes de pouce ( !) et son diamètre, en pouces également, sans oublier son matériau et son profil. Exemple : Jante acier, 36 trous, 1.60X17, profil WM. Quelques jantes ont une forme de sifflet, elles ont été inventées par Mr Letrain. Tout le monde connaît les ‘’Jantes en sifflet Letrain’’ ! Je prends mes gouttes et je continue : Une jante est une bande de tôle (jante acier) ou un profilé (jante alu), que l’on passe dans une machine qui la roule en ressort, on coupe chacune des spires ainsi formées et on soude les extrémités, ensuite une cylindreuse à rouleaux supprime le méplat dû à la soudure, la jante est perforée au nombre de rayons désiré et chromée, peinte ou polie selon sa nature. Un détail, qui a son importance, cela fait un bon moment que je monte des jantes, parmi lesquelles des Italiennes de marque Radaelli. Si leur chrome a fait beaucoup de progrès, (j’en ai vu autrefois des livrées rouillées !), la soudure est toujours aussi grossière et le méplat encore apparent, ce qui signifie que la jante montée ne sera pas rigoureusement ronde. Aucune influence sur le fonctionnement, mais les deux jantes que j’ai montées sur cette NSU ont un plat, après dévoilage, de l’ordre d’un mm ! Enfin, ça a au moins le mérite d’alimenter les conversations à la terrasse du bar… Je précise que ce problème ne se pose ni avec les jantes alu, ni avec aucune autre marque. Fin de la récré, prenez une clé à rayons et suivez-moi…

 

  LE DEVOILAGE

 

Si vous avez suivi mes conseils et si vous avez de la chance, votre roue est ronde, elle tourne sans saut (de haut en bas) ni voile (de gauche à droite). Il suffit de serrer les rayons, TOUS PAREIL, pour ne pas dévoiler la roue. Si la roue est voilée…Demandez à votre copain qui fait du cross de vous montrer : les roues T.T. souffrent la torture, et un bon pilote sait dévoiler une roue en un temps record. (S’il ne sait pas, c’est une tanche ou un fils à papa ! mais ne lui dites pas que c’est moi qui l’ai dit !) Pas de blabla, c’est dur de dévoiler sa première roue, il n’y a que l’expérience qui permet de s’en sortir, à moins d’avoir un bon prof ! C’est là qu’intervient la logique, il faut regarder ou va la jante par rapport à sa position idéale et tendre le (ou les) rayon(s) qui vont l’y ramener, et le cas échéant détendre les rayons qui s’y opposent. Mais attention ! On procède par fractions de tour, et quand c’est fini il faut que tous les rayons soient tendus (à peu près pareil) ! Par contre, ça, c’est facile à vérifier : On lance la roue à la main et on colle une clé dans les rayons : La clé doit rendre un son uniforme. Si vous entendez gling glang glong glang gling glang glong… (qu’est-ce que je raconte bien !), c’est que tous les rayons n’ont pas la même tension. Bon, vos rayons sont tendus, votre roue est ronde, mais l’opération n’est pas terminée. Examinez l’intérieur de votre jante, les têtes des rayons…

 

Vous l’avez vu, le rayon qui dépasse ? Fond de jante et chambre à air crevés en 50 bornes ! La finition, c’est un coup de meule sur les rayons qui dépassent. Le fond de jante sera toujours en caoutchouc, car le  ruban adhésif qu’emploient les sagouins garde l’humidité et fait rouiller la jante. Si vous talquez vos chambres, mettez-en très peu, un excès fait des boules qui arrivent à percer la chambre, et il vos reste à monter le pneu sans obtenir deux mignons petits trous rapprochés sur la chambre, faits avec le démonte-pneu. La meilleure solution étant de monter le pneu sans démonte-pneu, puisque comme son nom l’indique, il sert à démonter et non à monter. Mais ceci, dirait Rudyard Kipling, c’est une autre histoire !

                                              Mickie

 

  P.S. C’est pareil pour les voitures avec roues à rayons, la preuve :

 Euh…Bon, d’accord, ça se voit !

 

Images et textes: Mickie - Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur.

 

Si vous aussi, vous souhaitez participer à la création de ces dossiers, n'hésitez pas a nous écrire.

 

Voltar          Retour          Back

 

 

 


Accueil | A propos de nous | Calendrier | Musée Virtuel TerroT | Les avant et après | Album Photos | Cartes postales/affiches TerroT | Forum TerroT & MD | Les Manifestations | Notices d'entretien | Catalogues | Documentation | Dossier Restauration | Liens Utiles | Contactez-Nous | Plan du site | Livre d'or TerroT

Site TERROT & MAGNAT-DEBON - Motos Anciennes - France

Conditions d'utilisation du site - © 2004 TerroT & Magnat-Debon Motos Anciennes - Tous droits réservés, la reproduction, même partielle, du matériel présenté sur ce site est interdite.
Pour toute question, problème ou "bug" concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à
MySiteOuaib.

Dernière mise à jour le : 15/05/16